genre : expérience du regard
thèmes : déclassement social
format : court-métrage - en écriture

Richard est un enfant solitaire, innocent et rêveur qui commande chaque matin au lever du soleil. Il est devenu le souffre-douleur de son professeur des collèges. Lorsque Angela, une migrante scolarisée d’office arrive dans sa classe, tout est bouleversé.

Un jour, pris en flagrant délit de mensonge, Richard accuse injustement Angela. Humiliée, stigmatisée par le professeur, la jeune fille s’enfuit… Le soir même Richard apprend par sa mère que le professeur a été poignardé. Pressé par ses parents, Richard ne peut rien dire. Il est terrorisé. Il décide de partir à la recherche d’Angela…

note d'intention

Les expulsions ne touchent pas que les Roms, les migrants et les plus précaires d’entre nous. Les classes moyennes les plus fragiles sont de plus en plus sensibles à la possibilité d’un déclassement social.

Comment comprendre les humanités bafouées, les discriminations, comment déchiffrer le cercle vicieux de l’exclusion lorsqu’on est soit même au bord de la déchéance ? Comment ne pas laisser libre cours au ressentiment, à la banalisation de la xénophobie, lorsqu’ils sont confortés par un racisme d’État, par la rhétorique réductrice des médias, encouragés par des responsables politiques qui agitent à chaque occasion les peurs sécuritaires ?

Je souhaite raconter la découverte et l’influence de cet environnement « culturel » chez un jeune adolescent.

Richard Gondin va devoir faire l’apprentissage cruel du monde des adultes et des effets du déclassement social de ses parents…. 

  • écriture : Gilles Trinques